Voir l'intro

Je garde ça pour moi

Pour tout savoir sur la fraude et les risques de vol d'identité en ligne.

Quels sont les risques? Quels sont les pièges? Comment me protéger?
flèche article précédent flèche article suivant
Retour au guide alts.article.10-temoignage-victime.png
Articles /

Témoignage d'une victime

- Comment vous en êtes-vous rendu compte que vous étiez victime d'une fraude?

Au début du mois de septembre, ma colocataire m'a avertie que quelqu'un d'[une banque] voulait me joindre. Comme le numéro que la personne avait laissé était avec un indicatif régional que je ne connaissais pas, j'ai cru qu'on voulait me vendre des produits financiers et j'ai failli ne pas rappeler comme je partais en vacances le lendemain. Finalement, j'ai appelé et le numéro m'amenait directement au département des fraudes. On m'a demandé si j'avais un compte avec [la banque en question] (non), et on m'a dit qu'on suspectait que j'ai été victime d'un vol d'identité. Une personne avait commandé une carte de crédit en ligne en mars, en changeant mon numéro d'appartement et avait fait des transactions pour près de 14 000 $, somme bien sûr qu'elle n'avait jamais remboursée. On m'a suggéré d'aller au poste de police porter plainte et de passer en succursale si je voulais plus d'informations, choses que j'ai faites.

- Quelle technique fut utilisée par le fraudeur?

Nous avons été quelques personnes dans mon bloc (un bloc de condos neufs) à être victimes du même genre de fraude. Le fraudeur possédait nos noms, adresses exactes et numéros d'assurance sociale. Il commandait des cartes de crédit en ligne et indiquait les bons noms et les bonnes adresses, à une différence près : il n'indiquait pas le bon numéro d'appartement. De ce fait, nos voisins qui recevaient des lettres qui ne leur étaient pas adressées (mais qui comportaient les cartes de crédit) les laissaient sur les boîtes postales et le fraudeur les ramassait, tout simplement. Nous avons fait des rappels pour que lorsque ça arrive, les gens ne déposent pas des lettres qui ne leur sont pas adressées sur le dessus de la boîte, mais aillent plutôt les porter directement aux personnes dont les noms apparaissent sur l'enveloppe ou au pire, les remettent dans des boîtes aux lettres de Poste Canada en indiquant mauvaise adresse, mais il y a eu tout de même des personnes qui ne l'ont pas fait, facilitant ainsi le travail du fraudeur.

- Pensez-vous que vous auriez pu éviter ce qui est arrivé avec plus de vigilance?

C'était la première fois que j'achetais un condo. J'aurais dû ne pas leur donner les chèques avec mon NAS par exemple ou alors, leur demander pourquoi ils en avaient besoin, poser un peu plus de questions.

- Qu'avez-vous perdu?

Comme il s'agissait d'une fraude, je n'ai pas eu à rembourser la somme dépensée. Par contre, j'ai perdu beaucoup de temps, à aller à [la banque] pour démêler l'histoire, au poste de police pour porter plainte, faire le suivi auprès des agences de crédit pour prouver ma réelle identité (outre mon numéro d'appartement, le fraudeur en avait profité pour changer des informations comme le nom de mon employeur), appeler les autres banques auprès desquelles le fraudeur avait fait des demandes de cartes de crédit (demandes qui avaient été refusées, mais juste pour m'en assurer), tenter de faire monter le tout en enquête par la police, etc.

- Qu'est-ce-qui a été le plus difficile à vivre? (pertes financières, sentiments déplaisants...)

Pour la plupart des gens comme moi, 14 000 $ représente une bonne somme et il est enrageant de savoir que des personnes malhonnêtes peuvent se mettre des dizaines et des dizaines de milliers de dollars dans les poches, en commandant en ligne des cartes de crédit. J'ai vécu pas mal de stress aussi, surtout que je partais en vacances peu de temps après, j'avais peur de me retrouver à l'autre bout du pays sans carte ni argent.

- Que faites-vous maintenant pour éviter que ça se reproduise?

J'ai rehaussé mon niveau de sécurité auprès des agences de crédit. Par conséquent, je reçois un téléphone maintenant si quelqu'un fait une demande de crédit à mon nom. J'ai également tenté de sensibiliser mes voisins à se protéger, à ne pas laisser d'enveloppes sur le dessus des boîtes postales et à vérifier auprès des agences de crédit s'ils avaient aussi été victimes de fraude, car sans l'appel de [la banque], je n'aurais jamais pensé le faire.

- Que conseillez-vous aux autres de faire?

Suivre leur instinct et se méfier davantage.

Vous pouvez contacter les agences suivantes pour faire une demande de vérification de crédit :

Equifax Canada
Numéro sans frais : 1 800 465-7166

TransUnion Canada
Numéro sans frais : 1 877 525-3823

Je garde ça pour moi

présenté par

Je garde ça pour moi

Une initiative pour la protection des renseignements personnels et bancaires en ligne soutenue par

logo Desjardins Logo Banque Nationale Logo Banque Laurentienne